Couleurs du temps et autres petits émois

02 avril 2017

DIVINO INFERNO Et Rodin créa la Porte de l'Enfer, de Bruno Aveillan, écrit avec Zoé Balthus

 

DIVINO INFERNO TITRE

 

"Une splendeur" pour les Inrockuptibles,

Le coup de coeur du week end sur le site du Monde qui salue "Une forme qui fait de ce film un objet unique, à l’image du sujet qu’il traite."

Triple page, et double T dans Télérama, qui salue l'inspiration d'un projet hors-norme, où scultpure, danse et performance de l'artiste Mircea Cantor se mêlent pour une puissante évocation de l'oeuvre du sculpteur...

Le dernier film auquel j'ai collaboré est diffusé ce dimanche sur Arte, lors d'une soirée théma qui accompagne le centenaire d'Auguste Rodin, célébré par une somptueuse exposition au Grand Palais.

 

DIVINO INFERNO

 

Premier documentaire pour le réalisateur et artiste Bruno Aveillan, dont les récentes campagnes remarquées pour la Sécurité Routière, Cartier ou Guerlain donnent toute la mesure de l'approche plasticienne de ses films, lui qui est aussi un talentueux photographe à l'univers emprunt de mélancolie, ce film plonge littéralement dans l'oeuvre maîtresse du sculpteur : La Porte de l'Enfer.
Colossale, grouillante de personnages, effrayante et captivante, cet ouvrage sans cesse mouvant obseda Rodin toute sa vie.
Perpetuellement remise en question, mais aussi terreau de son inspiration et journal intime, tous ses chefs d'oeuvres en sont issus : Le penseur, Le baiser, Ugolin et ses enfants, Je suis Belle... tout comme une foule de figures sauvées de cette porte infernale, et qui ont trouvé leur rédemption en devenant des sculptures indépendantes.
Un récit savamment restitué par la plume alerte de Zoé Balthus, collaboratrice régulière d'Aveillan pour ses ouvrages de photographies.
Depuis les premiers coups d'éclats du sculpteur - le scandale de l'Âge d'airain en 1877 - jusqu'à l'aboutissement de sa révolution formelle avec l'audacieux hommage à Balzac à la fin de sa vie, tout le cheminement de l'artiste qui inaugura l'art du XXeme siecle est lié au destin de la Porte de l'Enfer.
Aveillan a jeté toute sa créativité dans cette fresque sensorielle, en ayant recours notamment à un vocabulaire qu'il maîtrise depuis longtemps : la danse, qu'il sublima dans le magnifique Minotaur EX en 2003 .

le-diable-aux-corps,M434906

Un film d'Aveillan n'est pas tout à fait une aventure comme une autre.
Central dans sa cosmogonie, il est entouré d'une forte équipe qui le porte au sommet de ses visions poétiques : au tournage, dont il cadre la plupart des images, mais aussi en post production, menée avec une energie qui force le respect par Nataly Aveillan chez Fix studio, l'attention folle à la moindre image, à la moindre idée, à la recherche de la sensation la plus dense marque chaque étape du film, grâce aussi à la force de frappe de la production chez Quad, d'une envergure qui dépasse toutes celles auxquelles il m'a été donné de collaborer.

Comme à mon habitude, l'usage des classiques petites fiches pour réflechir au récit du film a donc frayé avec les trucages les plus sophistiqués, pour un travail notamment sur les archives - réelles ou fantasmées - des plus palpitants.

 

IMG_1408

Il y aura eu des émotions intenses lors de cette folle aventure : la redécouverte miraculeuse de bobines film qu'Aveillan croyaient perdues, le drame de la disparition de son compositeur fétiche Raphaël Ibanez de Garayo, qui avait presque abouti la création de la musique du film mais ne le verra jamais terminé...
Et la naissance de mon fils, Félicien, par une nuit de solstice d'hiver, lui qui a été bercé pendant des semaines par le récit de cette épopée que Zoé Balthus écrivait ligne à ligne à mes côtés dans une salle de montage toute entière dédiée à l'artiste...

RODIN BALTHUS

Une fois la structure du film dessinée par nos soins et discutée avec les coproducteurs d'Arte et de la RMN, j'ai passé le relais au monteur historique d'Aveillan, Thanh Long Bach, pour une montée en puissance formelle cisellée.
"Divino Inferno" est donc le fruit d'une collaboration à plusieurs voix, orchestrée avec brio par un réalisateur à la vision sûre.
RODIN AVEILLAN

 

Un proposition documentaire hors du commun donc, qui sera projetée tout au long de l'exposition dans la salle du Grand Palais entre le 31 mars et le 02 juin 2017.

Produit par Les Bons Clients
En coproduction avec Arte, la RMN-Grand Palais, Quad, Fix Studio et Noir.

Posté par Tilde M à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mars 2017

UKRAINE LE REVEIL CITOYEN de Iossif Pasternak

 

Capture d’écran 2017-03-21 à 09


La Théma Arte « Quelle Europe pour demain ? » du 21 mars 2017 se conclue par le documentaire de Iossif Pasternak " Ukraine le réveil citoyen", dont j'ai assuré le montage !
Il est des projets, comme celui-ci, qui vous confrontent plus que d'autres aux enjeux de l'époque, à la rugosité du réel, et à celles de ce métier aussi...

Comment montrer la complexité d'une situation politique et historique encore brûlante, alors qu'il s'y joue, dans le sang et l'espoir, les possibles de notre fragile union européenne, dans tous ses paradoxes... Télérama semble trouver qu'on ne s'en est pas mal sortis ! (clin d'oeil pour sa complicité à Sophie Pouleau​ !)


Pasternak est allé à la rencontre de ceux qui tentent de se réapproprier la destinée de leur pays, depuis les soulèvements de la place de Maïdan à Kiev, jusqu'au front à l'Est dans le Dombass, où se règlent encore les querelles vives héritées des plaies de l'histoire Ukrainienne; mais aussi dans le concret des balbutiantes reformes anti-corruption du nouveau gouvernement, portées par des acteurs issus de la société civile... Une lutte de David contre les Goliaths à plusieurs têtes de notre siècle, hydre avide de pouvoir, de gain et de domination, dans un pays qui est un pont entre l'Est et l'Ouest...

Capture d’écran 2017-03-21 à 09

 

"En Ukraine une guerre qui ne dit pas son nom a déjà fait plusieurs milliers de morts. Ce qui se joue ici est une bataille entre la Russie, l'Union européenne et les Etats Unis. Car l'Ukraine occupe une position stratégique dans cette région du monde, point de bascule entre l'Est et l'Ouest. 

En 1990, après la chute du mur de Berlin, la désintégration de l'Union Soviétique s'était accomplie sans drames. Mais 20 ans après, ses effets se propagent aux portes de l'Europe. Durant 300 ans, la Russie s'est considérée comme un pays immense et une grande puissance, aujourd'hui on l'a démembré d'un bras, d'une jambe, de la Pologne, des pays baltes, de l'Ukraine. L'indépendance de l'Ukraine signait la fin de l'URSS. 

Pour Vladimir Poutine, l'Ukraine ne doit pas basculer du côté de l'Europe. Pour l'Union Européenne, ne rien faire reviendrait à abandonner les millions d'Ukrainiens qui en 1991 ont fait la Révolution en son nom. Ce serait prendre le risque d'effriter son image et d'affaiblir son pouvoir. Mais agir c'est prendre le risque de briser le dialogue avec Moscou, son premier fournisseur en gaz et en pétrole.

L'Ukraine est consciente de ses atouts. C'est un pays déchiré, amputé de la Crimée, mais dont beaucoup de citoyens ont décidé de s'émanciper de l'ex « Grand frère » russe.
 Entre les idéaux des uns et les intérêts des autres, la situation reste tendue.
 
Cinéaste russe d'origine ukrainienne, Iossif Pasternak propose avec le film « Ukraine, le réveil citoyen » une investigation politique sur la crise qui secoue l'Ukraine depuis 2014 et les enjeux réels défendus par les différentes parties concernées. Avec la  connaissance profonde et intime qu'il a du pays, il a eu accès autant aux spécialistes et aux acteurs de la vie politique, qu'aux représentants de la société civile."

-1

 

Posté par Tilde M à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2016

NIHAO HAMTAI MAGMA première tournée en Chine - de Coralie Van Rietschoten

MAGMA KIT

 A l'origine de ce documentaire, deux passions qui se conjuguent : Coralie Van Rietschoten est une fan de toutes les musiques les plus aventureuses - elle filme régulièrement les concerts du Sonic Protest, écume les salles et festivals à la recherche des sons toujours plus saturés, toujours plus transpirants... - et elle a également eu le coup de coeur pour la Chine, où elle passe depuis plusieurs années des séjours réguliers, pour travailler comme chef monteuse dans le cinéma indépendant ou pour améliorer son cantonais.

Lorsqu'elle a appris que l'incontournable groupe Magma allait fouler le sol chinois pour la première fois de sa - longue ! - carrière, réaliser un documentaire sur cette rencontre improbable a été comme une évidence.

Et voilà qu'un peu plus d'un an plus tard, toute cette aventure est bien concrète : le dvd est disponible sur le label Seventh Record dès aujourd'hui et dans les enseignes classiques dès le mois prochain, trois projections sont prévues sur Paris au cinéma La Clef - les 7, 19 et 23 septembre - et le documentaire commence sa vie en festivals avec une selection au Festival Doc n' Roll.

Nĭhăo Hamtaï - Magma, première tournée en Chine BANDE-ANNONCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le documentaire est emaillé bien sûr de longs extraits musicaux, dont un solo d'anthologie du guitariste James McGaw, et l'on y découvre qu'en Chine aussi le groupe déchaine l'enthousiasme - voire l'adulation ! - d'un public avide de nouveautés, qui accueille cette tournée comme un signe d'ouverture du pays - un fremissement du moins ! 

Le film va plus loin. Il propose une promenade poétique et sensorielle, une sorte de rêve eveillé, celui que la rencontre de l'univers halluciné de Magma et de sa langue inventée qui vient "d'une autre planète"- le Kobaïen, qui a causé des maux de tête aux autorités de censure chinoises !!! - et d'un pays où eternité et modernité se conjuguent au quotidien.

C'est le soutien des centaines - milliers! - de fans de Magma qui a permis à Coralie de financer ce projet sur une plateforme de crowdfunding, et comme c'est la tradition ceux-ci ont pu profiter d'une avant-première en fevrier dernier, en présence du groupe.

 

NIHAO HAMTAI_SIGNATURE

 

Certains chanceux ont reçu leur baptème du grand Christian Vander, qui leur a attribué un nom en kobaien après leur avoir dévoilé les secrets de la recette de son fameux Vandertop !

C'est au Triton bien sûr, la salle inséparable du groupe, qu'a eu lieu cette première. Un contributeur a salué la "wonderful extravaganza", merveilleuse fantaisie du film. 

 

NIHAO HAMTAI_TRITON 2

 

Coralie est familière des projets sur la musique - elle a notamment assuré le montage du documentaire "Medo!" sur Mederic Collignon de Josselin Carré, ainsi que de "Esto es lo que Hay" de Léa Rinaldi, sur les rappeurs cubains Los Aldeanos, sorti en salles l'année dernière.

C'est donc avec grand plaisir que je lui ai prêté main forte sur ce montage à quatre mains de son documentaire sur Magma, heureuse de collaborer enfin avec cette camarade de longue date rencontrée alors que faire des films n'était encore qu'un projet - il y a 20 ans cette année ! **gasp** ! - et retrouvée lorsqu'elle usait ses jupes à carreaux sur les bancs - de montage - de la Fémis.

NIHAO HAMTAI_CORALIE

 

Aujourd'hui, Coralie a monté sa boîte de production, Lulle, et je souhaite longue vie à ce beau film, son premier comme réalisatrice ! On peut écouter son interview sur Radio Libertaire ici.

Le documentaire sort d'ores et déjà au Japon accompagné de son paquets de Nouilles Magma, les "Magma Noodles" !!

Un régal, je vous dis !

 

Magma japon

 

 

 

Posté par Tilde M à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2016

HERGE, À L'OMBRE DE TINTIN de Hugues Nancy

HERGE_TITRE

 

La fine équipe du projet Picasso dont je racontais l'aventure ici , et dont la carrière continue comme en témoigne cet article, a été de nouveau réunie pour raconter le destin d'un autre pionnier.

Hugues Nancy m'a renouvellé sa confiance pour le montage de ce portrait de Georges Rémi, dit Hergé, dont Michel Korb compose la musique, Laurent Stocker dit le commentaire, le studio Normaal assure les trucages, le tout sous l'égide de nos deux productrices de choc Corinne Janin et Julia Fangeaud chez Gédéon Programmes.

 

HERGE_PLUME

 

Quand on a passé son enfance plongée dans les aventures du petit reporter à la houpette, une passion transmise par mon père assez fin tintinophile, quel plaisir d'en découvrir la génèse, les secrets, de choisir parmi des dizaines d'originaux ceux qui raconteront cette drôle de relation entre l'inventeur de la bande dessinée moderne - il jettera les bases de tout ce qui fait encore les arcanes du 9ème art, des phylactères au format 64 pages d'un album classique, en passant par les methode de colorisation des planches...- avec sa créature qui peu à peu l'emprisonnera presque, le plongeant régulièrement dans de terribles depressions...

HERGE_CARICATURE

On y découvre en effet qu'Hergé a longtemps considéré les albums de Tintin comme de la "bonne ouvrage" qu'il executait avec la méticulosité qui faisait son caractère, en aspirant secrètement à une carrière d'artiste qu'il remettait sans cesse à plus tard... Une affection pour l'art contemporain qui a filtré dans son oeuvre de bande dessinée, au fur et à mesure que l'auteur murissait.

Un récit mené grâce aux nombreux documents exceptionnels réunis - dessins, croquis, planches, mais aussi photos et films - et aux témoignages d'auteurs de bandes-dessinées d'aujourd'hui - Schuitten, Swarte, Frederik Peeters... - et de collaborateurs d'Hergé.

 

 IMG_0011

 

Le film sort à l'occasion de l'exposition exceptionnelle que le Grand Palais lui consacre cet automne, du 28 septembre 2016 au 15 Janvier 2017. Les horaires de projections sont par ici.

Et il sera diffusé le 16 octobre à 16h40 sur Arte : à vos postes Mille Sabords ! 

 

HERGE-HADDOCK

 

 

 

Posté par Tilde M à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2016

"Génération...Quoi ?"

GENERATION QUOI

 

 Voilà les jeunes amis avec qui j'ai passé - virtuellement ! - ces derniers mois !!

Génération Quoi est un projet trans média sans précédent, propulsé par Yami 2 (Chistophe Nick) et Upian (Alexandre Brachet), qui rassemble une série documentaire, un blog, et surtout une enquête interactive d'une envergure complètement inédite.

On glose si souvent sur "les jeunes", cette masse insaisissable, responsable de tant de maux le plus souvent fantasmés !

La meilleure façon d'avoir le coeur net sur ce qu'elle veut et pense : interroger cette jeune génération européenne, les 18-35 ans qui grandissent dans ce monde en mutation dont plus personne ne pourrait definir les frontières. Quelles divergences, quelles similitudes, entre une post-adolescente de République Tchèque et un couple d'allemands, entre un grec altermondialiste et une wallone issue de l'immigration ? 

Ce passionnant "sondage en direct" est ouvert à tous - allez-y !!! même si vous n'êtes plus tout à fait "jeune..."- et permet de comparer ses resultats en direct avec les milliers d'autres répondants sur des questions politiques, sociales, ethiques, serieuses ou plus légères : l'amour, l'économie, l'espoir, tout y est abordé en une centaine de QCM.

 

GENERATION QUOI-QUESTION EUROPE

 

J'ai plongé dans cet univers car Yami 2 m'a confié le montage des modules vidéos qui nourrissent le site, une matière proprement dingue, résultat d'une coproduction entre 12 productions européennes qui ont chacune fourni des centaines de réponses filmées d'une dizaine de "sondés" dans chaque pays.

L'exercice, pure dialectique passionnante : tisser judicieusement ces réponses pour être à la fois pertinent, représentatif des tendances, et drôle et attractif - comme se doit d'être toute vidéo sur le web, qui ne souffre pas de temps mort ! Un défi qui nous a fait transpirer, mon assistant Antoine Jouanard et moi, puisque nous avons eu à gérer plusieurs centaines d'heures de rushes !

 

GENERATION QUOI-VIDEO

 

Lors de la soirée de lancement, en avril, près d'un million de personnes avaient déjà donné leurs réponses sur le site, des quatre coins de l'europe... L'ambition de donner une voix, voire une représentation politique à cette génération, serait-elle en passe d'être remportée ?? Il se murmure que les declinaisons du projets se préparent sur d'autres territoires...

IMG_9715

Le second volet du projet, quatre documentaires diffusés par France 4, a lui aussi remporté un franc succès, salué unanimement dans les médias, des Inrocks à l'Obs, en passant par la radio... Et les echos sont bien sûr eux aussi à l'échelle européenne, avec ce article qui tire des premières tendances edifiantes des résultats...

Une belle occasion pour moi d'appréhender une nouvelle forme, de nouveaux enjeux formels, au sein d'une équipe qui mérite toutes les louanges, il faudrait tous les citer, l'irremplaçable Rebecca Wirth, Lou Barbé, Vincent Metzinger, Yasmine Nick, Arthur Frainet... Bref je cesse les superlatifs, et vous invite à vous faire votre opinion sur le site !

 

201604122342001580172

201604122343524610172

 

 

 

 

Posté par Tilde M à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 janvier 2016

Deuxième hommage à Jean Morières - 23 JANVIER 2016

 

FANTOME DE JOHN _ TITRE

 

Voilà deux ans que la disparition de Jean nous a saisis. 

Le premier hommage, organisé en janvier dernier par la famille, avait donné lieu à de profonds témoignages d'affection, en musique comme en mots, grâce à la présence des nombreux musiciens qui ont donné plus de trois heures d'un concert emaillé de films que j'avais préparés.

Un an plus tard, chacun a poursuivi son travail de deuil à sa façon. Pour ma mère, complice et muse de Jean depuis plus de trente ans, la musique, encore et toujours, a permis de transcender cette brèche si soudainement ouverte. C'est avec les mots de Rilke, et ses poèmes à Orphée, qu'elle a voulu remonter sur scène, entourée de ses accolytes François Cotinaud et Jérôme Lefebvre.

Ainsi est né l'Ensemble Luxus, qui a donné à entendre ce répertoire pour la première fois lors de ce deuxième hommage à Jean Morières, cette fois dans la maison du sud où tant de créations et de rires ont éclot.

Voici trois extraits de ce concert :

Ensemble Luxus - Verwandlung

Ensemble Luxus - Et presque... Eternité
Ensemble Luxus - Criez le hasard
.
LUXUS_0558 apercu

 

Pour moi aussi, une forme d'acceptation de cette disparition s'est peu a peu concrétisée par la pratique de mon "art".

A partir des images du premier concert hommage organisé sur Paris en janvier 2015, un an après sa disparition, et pour continuer mon ouvrage de tissage des souvenirs de mon père amorcé à cette occasion, j'ai mis en ligne ces trois extraits du film que j'élabore peu à peu, au fil de mon travail de deuil - un chemin à faire, lui aussi, en plusieurs étapes.

Voici donc trois essais, ou épreuves, comme on appelle des épreuves photographiques, mais aussi les aléas de la vie… 

"Le fantôme de John" - Epreuve #1 - "Rien n'est vraiment perdu »

"Le fantôme de John" - Epreuve #2 - "Depuis je voyage en musique »

"Le fantôme de John" - Epreuve #3 - "La mort tout le monde s'en fout, le vide qu'elle laisse, ça..."

J'ai intitulé ces essais "Le fantôme de John", car mon père signait parfois ses lettres d'un "Papa John", mais aussi parce que c'est le titre de la dernière partition sur laquelle il travaillait (John Coltrane sans doute!), celle que nous avons retrouvée dans sa pièce de musique le jour de son décès.

 

FANTOME DE JOHN _ PARTITION

 

Ces trois séquences sont uniquement diffusées sur le web, elles sont donc rythmées par les performances musicales de Pascale LabbeJean-Jacques Birgé, Sylvain Kassap, Christophe RocherAgnès Binet, Florestan Boutin, Bruno Meillier, Jérôme LefebvreFrançois Cotinaud.

On y retrouve bien sûr la musique de Jean Morières, grâce à certaines archives inédites et concerts filmés, avec Pascale Labbé bien sûr, ou comme celui du trio Modus Operandi, avec Christophe Rocher et Jérôme Lefebvre. 

On peut aussi noter l'apparition espiègle de son avatar Eddy Bitoire...

Jean-Jacques Birgé a très gentiment consacré un billet de son blog à ces trois essais.
Comment résumer un être, une présence, une oeuvre, une absence ?? 
Avec ces propositions, nous tentons de continuer à puiser dans les strates de notre histoire, et l'organisation de ces hommages permet également à chaque membre de la famille, à sa façon, de la poursuivre, autrement, mais toujours ensemble.

hommage_JM-2016

 

Post sciptum : Pour poursuivre la découverte de son univers, un inédit des créations de Jean Morières est visible via ce lien vers un film réalisé par mes soins sur sa création Le Cirque de Chambre qui a réuni, en 2005, de multiples talents : les musiciens Edward Perraud, Olivier Benoit, Christophe Rocher, et Hugues Germain;  Naomi Mutoh et Thomas Guérineau pour la danse et le jonglage, et Christian Zagaria pour la création plastique en direct.

 

Posté par Tilde M à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2015

Une rentrée éveillée

IMG_6528

En septembre on fait un premier bilan; avant celui de la st Sylvestre quand l'année s'achevera, avant de repartir pour un dernier tour alors que les jours raccourcissent... A quoi peuvent se résumer ces neuf mois déjà écoulés, qu'en retriendra la mémoire quand le vif du moment sera enfoui sous les incessants oripeaux du présent recommencé ?

Un sourire sur une plage, une rue deserte au Portugal, la cinémathèque de Lisbonne et ses colonnes de boites, les saisons qui se succèdent par la fenêtre au dernier etage d'une production parisienne, des heures à découper des images et à les reconfigurer entre elles, un concours préparé fébrilement, une varicelle entourée de quatre bougies, un hommage en musique poignant et réconfortant au milieu de l'hiver, des amitiés naissantes, des pardons intimes necessaires, un pissenlit qui resiste sur les bords de seine, une séance de photos joyeuse sous un saule, un plaisir à gorge déployée vers lequel on court une fois par semaine, un feu d'artifice qui enflamme 35 bougies, un sentiment d'inexorable qui pointe, le vertige qui semble s'immiscer.

IMG_6470

Et puis certaines années, la rentrée permet de partager le resultat de ces labeurs accumulés, qui ont rythmé le quotidien. Les circonstances ont fait que peu des travaux auxquels j'ai participé ont été projetés, diffusés, montrés en 2015. Et ces mêmes hasards du calendrier font que soudainement, tout sort en même temps! La rentrée ressemble à un printemps.

J'ai donc quelques nouvelles fraîches à donner, et des coups de coeur à partager, à déguster dans les semaines qui viennent : du documentaire toujours, avec des sujets politiques ou sociaux, du théâtre encore, et de la musique aussi ! (voir ci-après)

Pendant ce temps d'autres surprises sont en gestation, de la musique, de la peinture, des sensations encore à découvrir aux prochaines saisons. Tout cela grandit, s'épanouit, dans un temps plus long, celui du desir essentiel.

 

IMG_6884

 

CALENDRIER DE RENTREE :

Voici donc quelques rendez-vous à noter en ce mois de septembre recommencé, des films, de la musique, du théâtre...

J’espère que, dans cet éventail hétéroclite, vous trouverez de quoi passer d’agréables moments.

Et c’est toute émue encore de pouvoir dorénavant arborer un Master 2 Pro en Réalisation de l’université Panthéon-Sorbonne - avec mention très bien et félicitations du Jury, s’il vous plait, voilà à quoi j’étais occupée aussi ! - que je vous promets encore bien d’autres belles surprises à venir, en montage et en réalisation !

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 Documentaire

Jacques Chaban-Delmas

Le défi de réformer

de Mathilde Damoisel - 52min - Prod. Temps Noir

Newletter - CHABAN DELMAS

 

Diffusé en décembre dernier sur France 3 Aquitaine, alors que nous l'avons achevé à l'été 2014, ce portrait du gaulliste qui imagina la « Nouvelle Société » sera enfinvisible sur France 3 le 24 septembre prochain

Des personnalités comme Michel Rocard, Noël Mamère, Alain Juppé, Jacques Delors, ou encore Michèle Cotta, ainsi que les collaborateurs proches qui l’ont accompagné dans sa réforme d’après 68, reviennent sur ce parcours et une époque charnière, les trente glorieuses, que Chaban-Delmas traversa d’un pas vif et engagé, sans éluder les choix plus controversées de l’homme politique.

Un travail d’archives qui a été passionnant à mener au montage, auprès de Mathilde Damoisel, réalisatrice pointilleuse. Le film compte parmi ceux du coffret DOCUMENTAIRES POLITIQUES / VOLUME 4 édité par France Télévision en 2015.

IMG_6741

Quelques extraits à découvrir ici :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/emissions/les-documentaires-en-aquitaine/actu/jacques-chaban-delmas-le-defi-de-reformer.html

 

Jacques Chaban-Delmas

Le défi de réformer

France 3 - Jeudi 24 septembre à 23h20

http://www.france3.fr/emission/le-defi-de-reformer-jacques-chaban-delmas

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 Documentaire

François, 

le Pape qui veut changer le monde

De Hugues Nancy - 2 x 60 min - Prod. Yami 2

 

newsletter- FRANCOIS PROJECTION

 

Autre thème, qui pourrait surprendre ceux qui me connaissent bien, et qui m’a d’autant plus intéressée de ce fait : le portrait de l'étonnant Pape François, réalisé par le réalisateur Hugues Nancy, et mené par nos soins avec la même rigueur que celle impliquée pour la biographie de Picasso sortie l’année dernière.

France 2 diffusera dans sa case Infrarouge les deux parties de ce décryptage du parcours de ce religieux hors norme, depuis le collège jésuite d’Argentine où se sont forgées ses convictions jusqu’aux palais pontificaux où il mène sa révolution depuis son élection surprise en 2013, en abordant tous les aspects et les enjeux de ce changement radical de paradigme - François privilégiant bien plus que ses prédécesseurs l’aspect politique de sa mission, quitte à bouleverser totalement la conception sanctuarisée du souverain pontife qui régnait dans l’église.

Un éclairage utile donc pour appréhender les possibles évolutions de notre monde, où le religieux occupe encore et toujours une place déterminante.

Pour assister à l’avant-première au collège des Bernardinsle 30 septembre 2015 à 20h, c’est par ici : 

http://f.info.collegedesbernardins.fr/o/?s=13c6-7d6a-280C-e7aa844-578

 "Voilà qu’en mars 2013, sur le balcon du Vatican, un petit bonhomme hilare se présente au balcon du Vatican et fait chavirer la terre entière. Le pape est de retour dans le concert des nations, avec une énergie, des mots, des gestes et des décisions qui stupéfient le monde. Pour la première fois, le pape n’est pas européen, il est jésuite et s’appelle François. Que se passe-t-il donc au Vatican ? Pourquoi les cardinaux ont-ils élu un homme qui est en train de bousculer l’Église ? De Buenos-Aires à Rome en passant par Paris, nous tenterons d’éclaircir le mystère, au plus près du nouveau pape et à la lumière de son histoire personnelle. Une enquête au cœur du Vatican pour toucher du doigt une incroyable révolution qui pourrait changer l’histoire du monde. »

http://yami2.com/catalogue/documentaire-pape-francois/

 

François, 

le Pape qui veut changer le monde

France 2 - case Infrarouge

Partie 1 - Mardi 6 octobre à 22h50

Partie 2 - Mardi 13 octobre à 22h50 suivi d’un débat

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Copinage - Musique

ÖFÖ AM

à Paris le 22 Septembre 2015

 

News letter - OFO AM

photo © Artwen Photography 

 

Amateurs de son qui bourrine, ce concert est pour vous! 

Mon frère Antoine Morières et ses acolytes Christopher Thomas et Nicolas Mazette déploient un « stoner-rock psychédélique et instrumental » qui décoiffe, à voir absolument sur scène, et à retrouver sur leurs vinyles très travaillés, chacun étant un « concept disc » en partenariat avec un illustrateur. J’y serai bien sûr pour travailler mon head-banging!

Plus d’infos sur le groupe: 

http://www.metalorgie.com/groupe/Ofo-Am

 

News letter - OFO AM concert

 

Jex Thoth + Öfö Am + Stonebirds

au Glaz’art - Mardi 22 septembre 2015 - 19h

https://www.facebook.com/events/864538056961749/876558282426393/

http://www.digitick.com/jex-thoth-ofo-am-stonebirds-concert-glazart-paris-19-22-septembre-2015-css4-digitick-pg101-ri3403288.html

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Théâtre

Catherine et Christian (Fin de Partie) 

COLLECTIF IN VITRO - JULIE DELIQUET

 

News letter- In vitro

 

L'aventure du Collectif In Vitro continue : il est présent cette année encore au Festival d’Automne de Paris, avec sa dernière création, suite du travail autour de la famille et de l’héritage que tissent Julie Deliquet et les comédiens qui l’entourent depuis la création du Collectif en 2009, et que j’ai eu le plaisir d’accompagner longuement. A découvrir donc !!

 

Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint - Denis 

 24 septembre au 16 octobre 

Théâtre Romain Rolland-Villejuif 

 3 au 7 novembre 

La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée 

 21 et 22 novembre 

Théâtre Paul Éluard de Choisy-le-Roi 

 27 novembre 

http://www.festival-automne.com/edition-2015/collectif-in-vitro-julie-deliquet-catherine-et-christian-fin-de-partie

 

À NOTER : Les tournées du Triptyque « Des années 70 à nos jours… » reprendront en 2016.

 

News letter - in vitro DRAO

Cette proposition théâtrale hors norme inclut la pièce « Derniers Remords avant l’Oubli », de Lagarce, mise en scène par Julie Deliquet, et dont j’ai conçu la vidéo pour la scénographie.

 voir les dates :

http://www.bureau-formart.org/agenda/derniers-remords-avant-loubli

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Copinage - À voir aussi :

Le peuple du sel

de Thomas Gayrard

Le nouveau film de Thomas Gayrard, avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer sur une fiction, sera projeté pour la première fois à la Femis le 25 septembre prochain

"Une odyssée envoutante, souvent drôle ou spectaculaire, dans la vie de cette singulière petite diaspora d'hommes et femmes venus du Dodécanèse et d'Asie Mineure, souvent des pécheurs d'éponges de Kalymnos, devenus Français comme travailleurs du sel en Camargue, - communauté dont je suis issu par mon grand-père. Et une histoire d'exil, pour ces descendants d'immigrés fuyant la misère et la guerre, qui prend un écho tout particulier dans l'actualité récente... "

 Tous les détails :

https://www.facebook.com/Le-Peuple-du-Sel-Une-Grèce-en-Camargue-269384046604080/timeline/

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Esto es lo que hay

de Léa Rinaldi

Le documentaire de Léa Rinaldi est encore visible en salles !!! Courrez voir sur grand écran cette plongée dans le quotidien de « Los aldéanos », un groupe de hop-hop contestataire qui ose décrire la vérité du quotidien à Cuba.

http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/esto-es-lo-que-hay-chronique-d-une.html

 J’ai choisi de programmer ce film cet été au Festival d’Uzeste dans le cadre de la proposition d’Artistes et Associés, (http://www.uzeste.orghttp://www.artistesetassocies.org )

 Vous pouvez le trouver pour quelques jours encore dans les cinéma d’art et essai, en province et à Paris  :  Espace St Michel, Lucernaire, l’Entrepôt etc…

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

 

Posté par Tilde M à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2015

Concert Hommage à Jean Morières (1951-2014) - Samedi 24 Janvier 2015 au Conservatoire de Clichy - 15h

 

100_2245

 

 

Olivier Benoit, Agnès Binet, Jean-Jacques Birgé, Florestan Boutin, François Cotinaud, Sylvain Kassap, Jérôme Lefebvre et Bruno Meillier ont répondu à notre invitation pour rendre hommage à Jean Morières, compositeur, musicien, merveilleux père libre et impertinent.

 

Dans le contexte si poignant de ce debut d'année, son indefectible attachement à la liberté me parait le plus bel héritage qu'il nous ait laissé, avec sa musique.

 

C'est cette vie entière dédiée à l'art et à l'insoumission que nous célèbrerons le 24 Janvier prochain : vous êtes les bienvenus!

 

>> event Facebook : https://www.facebook.com/events/408550682643089/?pnref=story

>> reservation indispensable : hommage.jm@gmail.com

 

hommage_JM

Posté par Tilde M à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2014

ARNAL/GESLIN : mise en abîme des regards

 

 

ARNAL 3

Quelques années après ma visite dans son atelier parisien qui avait donné naissance à mon film "Le Souffle et le Geste", je retrouve André-Pierre Arnal pour le vernissage de son exposition évènement, visible jusqu'en janvier 2015 dans le magnifique petit Chateau de Courcelles de Montigny-les-Metz. 

 

ARNAL 4

On y découvre une retrospective de son oeuvre, depuis les premières toiles pliées des années 60 jusqu'aux derniers arrachements et collages. Un peu plus loin, dans la galerie dédiée à la photographie de l'Arsenal à Metz, l'oeuvre d'Arnal est éclairée par le travail de l'ethnologue Philippe Geslin, qui a suivi le quotidien du peintre pendant plus trois ans et devoile un peu le secret de ses ateliers. Cette double exposition a été organisée à l'initiative de Philippe Cousin qui témoigne là de sa passion pour l'art contemporain.

 

ARNAL 8

 

ARNAL 1

 

Je reprends la caméra avec grand plaisir pour explorer de nouveau ces territoires insoupçonnés, plonger dans la couleur... Le regard de l'ethnologue en saisit les multiples inspirations, il m'explique sa démarche, son observation du "milieu de vie" de l'artiste qui témoigne de sa quête intime; le peintre rencontre de jeunes étudiants des beaux-arts et raconte ses methodes de travail. La circulation qui s'établit et que j'attrape au vol me donne de l'énergie pour longtemps.

 

ARNAL 12

 

Puis, grâce à la généreuse invitation de fidèles admirateurs du travail d'André-Pierre Arnal, Monique et Roland Pollino, nous assistons en direct à la création d'une toile, parmi la formidable collection d'oeuvres de nos hôtes. Un moment rare qui nous touche tous profondément.

 

photo 4photo ©Roland Pollino

La soirée comprenait une projection surprise de mon film "Le souffle et le Geste", dont Roland avait acquis un des exemplaires ornés par l'artiste il y a quelques temps.

J'ai repris le fil de mon dialogue avec Arnal là où je l'avais laissé en 2009 dans son atelier, car l'actualité du peintre est assez exceptionnelle, en témoigne cette belle double-exposition à Metz où ses admirateurs ont su démontrer leur enthousiasme, et l'aboutissement prochain, dans les ateliers des Gobelins, de deux ouvrages tissés d'après ses oeuvres qui entreront dans les collections du Mobilier National. Une épopée que j'ai bon espoir de pouvoir raconter! A suivre!

 

CAPTURE ATELIER

Posté par Tilde M à 13:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 novembre 2014

PICASSO L'INVENTAIRE D'UNE VIE

PICASSO

 

 

Le documentaire de Hugues Nancy et Olivier Widmaier Picasso dont j'ai fait le montage l'année dernière a enfin été diffusé sur Arte! C'était Dimanche 26 Octobre à 20h45, et malgré la concurrence d'une alliance entre IRobot, Harry Potter, OSS 117, Le Pianiste, Les experts Manhattan et Le Chat Potté diffusés au même moment - pas mal de pointures donc si je puis dire... - le Maestro s'est bien défendu!

 

PICASSO2

 

 

Il faut dire que c'est la première fois que l'on peut découvrir Picasso en HD, et le parti pris que les oeuvres racontent la vie de l'artiste rend le récit plus passionnant encore. Le choix d'Hugues Nancy était également de privilégier les témoignages de ceux qui l'ont connu : parmi eux ses enfants, Claude et Maya, Françoise Gilot sa compagne après guerre, ou le regretté Pierre Daix qui aura livré là un de ses derniers témoignages.

C'est toujours étrange de mesurer l'affection que l'on a pour quelqu'un pourtant jamais rencontré, mais qui semble familier car on a malaxé des heures et des heures durant en salle de montage sa parole confiée lors d'une interview. Pierre Daix rappelle combien "Guernica", ou plus encore les toiles de Picasso peintes dans son atelier des Grands Augustins pendant l'occupation, dont le terrible "Charnier", l'ont touché au plus profond de l'âme, lui qui rentrait à peine du cauchemard de Mauthausen. "Tout peut crier, une peinture aussi ça peut crier!" lui aurait confié Picasso. Cette ferveur, cette passion, Pierre Daix me l'avait un peu confiée, et sans l'avoir connu personnellement j'ai le sentiment d'avoir perdu un ami!

 

VISITE PICASSO

 

L'art est là pour transmettre quelque chose de son temps.

Qu'est ce que ma fille voit de cette toile magnifique, que ressent-elle? Un jour je pourrais lui raconter l'histoire son auteur, qui lui aussi m'est devenu comme familier! C'est une chance d'avoir eu la primeur de la visite du musée à peine réouvert, après les multiples péripéties dont les médias se sont fait l'écho : un accrochage parfait, un dédale de salles qui donne la mesure d'une oeuvre pléthorique.

L'ogre Picasso dévorait tout, quitte à faire quelques victimes sur son passage... 

Une histoire racontée dans notre documentaire grâce à de nombreuses archives dont certaines inédites, grâce à son oeuvre, et grâce au travail d'orfèvre de toute l'équipe : les graphistes de 17Mars, les magiciens du son orchestrés par Jean Holtzman chez Supersonic, le compositeur Michel Korb et toute l'équipe de Gédéon Programmes.

IMG_5284

 

 

 

 

Posté par Tilde M à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]